Un homme risque d'être exécuté après des procès iniques

Un Saoudien ayant épuisé toutes ses voies de recours risque d’être exécuté sous peu. Cet homme a été torturé en détention et condamné à mort à deux reprises à l’issue de procès iniques. Il pourrait être exécuté d’ici à un mois.

Le 14 janvier 2012, Mabruk bin Ali al Saiari – Saoudien âgé de 41 ans, marié et père de deux enfants – a été condamné à mort par le tribunal général de Najran, dans le sud-ouest de l’Arabie saoudite, près de la frontière avec le Yémen, pour le meurtre présumé d’un Yéménite. La même sentence avait déjà été prononcée contre lui à l’issue d’un précédent procès, mais il a toujours clamé son innocence. Cet homme a été informé que sa sentence avait été confirmée par la Cour suprême et ratifiée par le roi. Son exécution était d’abord prévue pour septembre 2013 avant d’être repoussée de trois mois, ses proches ayant fait pression sur les autorités pour obtenir un sursis. Il pourrait être mis à mort au cours des prochaines semaines.

Mabruk bin Ali al Saiari n’a pas pu bénéficier des services d’un avocat lors de l’instruction judiciaire ni au cours de ses trois procès. Il a refusé d’« avouer » le crime dont il est accusé bien qu’il ait reçu des coups et des décharges électriques pendant ses interrogatoires en détention provisoire. Cet homme a été condamné à mort sur la base d’éléments contradictoires fournis par un témoin et des déclarations sous serment faites par quatre proches de la victime, qui ne se trouvaient pourtant pas sur la scène du crime.

Mabruk bin Ali al Saiari et Said bin Aoun bin Abdullah al Saiari ont été sanctionnés une première fois en 2004 de quatre ans de prison et 3 500 coups de fouet pour ce meurtre présumé. Quelques jours avant leur libération, la famille de la victime a réclamé leur condamnation en vertu du principe de qisas (« réparation »). Le premier a été condamné à mort à l’issue de son dernier procès et le second, acquitté en raison d’un manque d’éléments de preuve, est pourtant maintenu en détention.

Agir

Inscription au groupe 1

...