Amnesty a conquis le public de la marmite

L’idée de participer à la course de la Marmite a été lancée par Aliki du groupe Droits des Femmes. Dans la foulée, Esther a proposé d’étendre la proposition à l’ensemble des groupes de Genève. Sollicité, le comité exécutif s’est déclaré partant. Au total, une vingtaine de participant-e-s se sont inscrits, mais la température glaciale de ce samedi 4 décembre 2010, faisant suite aux chutes de neige apocalyptiques des jours précédents, a été prétexte à quelques défections. Celle d’Esther, entre autres, responsable du groupe Droits des Femmes, peu encline à courir les 3,5km du parcours imposé !

Les inscrits se sont retrouvés, avant la course, au local de réunion des Verts de la rue des Voisins, à Plainpalais, mis gentiment à leur disposition pour revêtir leur déguisement et gonfler les ballons siglés Amnesty, destinés au public.

La course, qui a réuni cette année le nombre record de 3069 participant-e-s, a les allures d’un défilé festif où l’on se distingue plus pour son déguisement que pour ses performances. Même si un classement par ordre d’arrivée est établi au final. De leur propre aveu, nos émissaires ont bouclé le parcours en 45 minutes, au pas de charge. « A cause du grand froid » ! Au dam de Patrick du groupe LGBT, qui inlassablement répétait « restons groupés » et n’est parvenu qu’à grand peine à contenir l’ardeur des coureuses pressées d’en finir pour aller se réchauffer.

La visibilité recherchée a néanmoins été optimale. Grâce au déguisement excogité, le groupe Amnesty n’est pas passé inaperçu. Habillés de dossards fluo siglés sur fond d’habits noirs, les épaules rehaussées de ballons volants, nos coureuses et coureurs ont distribué les ballons à la bougie noire dans la foule.

Très demandeur, bien que frigorifié par les -7 degrés ambiants, le public, amplement composé d’enfants, a reçu la flamme Amnesty avec le sourire de l’innocence.

Au final, que du plaisir pour cette action, qui peut-être réunira à nouveau les groupes de Genève en décembre 2011.Et pourquoi pas se mobiliser pour qu’Amnesty Genève soit l’hôte d’honneur d’une prochaine édition de la course de l’Escalade !

Inscription au groupe Droits des femmes

...